Les passions d'Elektra

Critiqueuse de tout et rien ;)

07 août 2011

Pretty Little Liars 1x03 - Review

 

key_art_pretty_little_liars

 

Ce qui est bien dans les séries américaines c’est que pour faire un truc secret ils vont toujours dans des coins paumés, genre une cabane au fond des bois. Au moins elles ont évité d’y aller de nuit, mais quelqu’un rôde autour d’elle. A n’est jamais très loin, Hanna pense même que c’est Alison qui se joue d’elle…

Du côté des filles, Hanna a toujours le flic chez elle, qui sort avec sa mère prête à tout pour protéger sa fille. Bon en même temps il est pas vilain, elle doit pas se forcer beaucoup à ce niveau là. Non seulement il s’installe mais contrairement à ce que crois la mère d’Hanna ce n’est pas à cause d’un vol de lunettes mais plutôt pour enquêter sur Hanna et sa potentielle responsabilité dans la mort d’Alison. Celui qui a tué Alison, est à mon avis plus intelligent qu’une adolescente, après tout la victime a disparu dans les bois et son corps a été retrouvé enterré dans son propre jardin. Ce qui implique quand même qu’elle a été transportée, ou que son corps l’a été, or aucune d’elle n’avait le permis, donc accès à une voiture, puisqu’elles n’avaient que 15 ans au moment des faits. Si le flic avait un minimum de bon sens il penserait à ça, et Hanna l’envoie bouler dans le but qu’il cesse de coucher avec sa mère (ce que celle-ci fini par faire elle-même) pensant qu’elle tente toujours de coucher avec son petit ami, ce qu’il refusera, encore une fois. La religion est la plaie pour les adolescentes ayant envie de sexe dans les soirées.

Spencer et Melissa sont sur le point de créer une troisième guerre mondiale dans la cuisine des Hastings. Et il faut avouer que dès le début la mère a quand même tendance à prendre le parti de l’aînée. Et Spencer est tellement désespérée par ces cours et par l’injustice dont elle est victime à la maison qu’elle finira par voler un des anciens devoirs de sa sœur… Pas sûre que ça améliore les rapports familiaux.

On a droit a l’introduction d’un nouveau personnage, Toby, le frère de Jenna, injustement accusé de la cécité de celle-ci, alors que c’est les quatre héroïnes qui suivaient le plan d’Alison qui en sont coupables. Un an qu’elles se demandent toutes ce qu’Alison a pu dire à Toby pour le convaincre d’en prendre la responsabilité, mais on ne saura le fin mot de l’histoire que quelques épisodes plus tard. Il  a le mérite de faire une entrée fracassante dans la série, dès sa deuxième scène il sauve Emily d’un petit ami qui se découvrait des tendances pour le viol… tellement charmant. La présence de Toby inquiètent tout de même les filles, en plus de les faire se sentir davantage coupables. Elles lui ont pourri la vie par Alison interposée. Sans son petit ami, Emily se rapproche encore plus de Maya, elle n’a plus de réelle excuse pour ne pas être avec elle et elles finissent même par s’embrasser dans un photomaton. Pas de bol pour elle, A rôde toujours et vole leurs photos ensemble.

L’histoire d’Aria avec Ezra n’avance pas beaucoup dans cet épisode (thanks God) mais elle a ses propres problèmes parentaux à gérer, en effet l’ancienne maîtresse étudiante de son père est maintenant prof assistante et a l’air bien décidé à récupérer son ex. Le fait qu’il soit marié ne lui pose pas le moindre problème de conscience, mais Aria veille au grain et tente de la faire fuir, sans succès. Je trouve les filles scindées en deux. D’un côté il y a celles qui interfèrent dans la vie de leurs parents, Hanna pour dégager le flic et Aria pour dégager l’ex maitrisse encombrante, et de l’autre il y a celles dont la vie des parents est bien séparée de la leur, et qu’on voit moins du coup, la mère d’Emily fait très mère républicaine, qui reste à s’occuper de la maison et de sa fille pendant que son mari est à la guerre, et les parents de Spencer sont trop occupées avec leur petite vie d’avocate et d’homme d’affaires pour se préoccuper de leurs enfants plus qu’il n’est nécessaire. Ils leurs fournissent de l’argent et doivent prendre un repas sur trois par jours avec elles, mais en dehors du problème du mariage de Melissa qu’il faut annuler, ils ne sont pas très présents.

C’est intéressant de voir comment quatre filles peuvent être à ce point différentes (l’athlète, la gosse de riche, la gosse pourrie gâtée, la pseudo intellectuelle littéraire) et pourtant super amies.

On assiste à la fin à la première scène de A qui fout un peu les jetons, il a quand même tapissé un mur entier de photos d’Emily et Maya en train de s’embrasser. A serait-il un mec ? Plus sérieusement, il faut déjà avoir une case en moins pour stalker par téléphone quatre ado, mais là c’est plus une case c’est tout le cerveau qui déconne… Non seulement A est en ville pour leur jouer de vilains tours, mais en plus c’est probablement quelqu’un de proche, après tout il a réussi à s’introduire dans une fête de lycéen, et même si à leur âge on est pas trop regardant sur les invités on doit bien se rendre compte si c’est un mec ou une nana de 50 ans. Donc A doit être en rapport d’âge avec elles. Camarade de classe peut-être. Flippant de savoir qu’autour d’elles il y a quelqu’un d’aussi tordu…



Commentaires sur Pretty Little Liars 1x03 - Review

Nouveau commentaire