Les passions d'Elektra

Critiqueuse de tout et rien ;)

02 octobre 2011

Hart Of Dixie - Pilot - Review

 

CW_HartOfDixie__595

 

C’est l’histoire du docteur Zoe Hart, à qui, depuis il est arrivé quelques galères récemment. Elle était du genre à planifier sa vie dans les moindres détails et une fois qu’elle a eu son diplôme, elle pensait faire son internat de médecine en chirurgie à New York avec son petit ami, et devenir un grand chirurgien comme son père. Malheureusement, tout ne s’est pas déroulé comme prévu, plus de petit ami et pas de bourse de chirurgie. Son chef de service la trouve un peu trop froide avec les patients, il est de la vieille école le monsieur, et pense qu’on doit autant s’intéresser à la personne qu’à son corps (je me demande où il a vu ça lui, tous les médecins hospitalier  que je connais, et j’en connais pas mal, s’occupent assez peu du bien être du patient une fois qu’ils ont fait le diagnostic). Il la pousse à aller pratiquer la médecine générale pendant un an au fin fond d’un trou perdu, seul endroit où on l’acceptera en tant que docteur, pendant un an en échange de sa recommandation. La demoiselle étant prête à tout pour réussir, elle n’a d’autres choix que d’accepter et fini par accepter une offre d’emploi renouvelé chaque année depuis l’obtention de son diplôme. Adieu New York, bienvenue à Bon Temps ou Mystic Falls, les charmes du surnaturel en moins. A peine arrivée, elle tombe déjà sur le modèle chevalier servant qui la conduira de l’arrêt de bus au centre ville. C’est toujours mieux qu’un chauffeur de taxi désagréable non ?

J’avoue, je suis ravie de revoir Rachel Bilson sur le petit écran, elle m’a manqué. J’aime son personnage, elle a du mordant, faite pour vivre à New York, sans aucun doute, et elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Bon, elle a quand même le défaut de croire que tout le monde est à ses ordres, et ça ne marche pas vraiment avec l’assistance du cabinet (par contre la rencontre Zoé/nièce de l’assistante était trop marrante, ça faisait vraiment deux fans de NY coincées dans ce bled), j’imagine que ça ne lui fera pas de mal d’être remise à sa place à ce niveau là. Mais sinon les petites piques qu’elle envoie à la fille de son collègue/rival qui a tout de la petite peste, j’ai a-do-ré. Malheureusement, en quelques heures à peine les gens sont loin de tomber sous son charme, et sa première patiente l’informe qu’à partir de maintenant, elle ira voir l’autre médecin. Pas très sympa, j’ai eu de la peine pour Zoé, elle tente de bien faire les choses, mais la récompense ne viendra pas tout de suite, c’est clair.

Elle découvre ensuite les joies de vivre dans la maison d’amis du maire, et il n’y a pas à dire, je préfère celle des Cohen dans Newport Beach, elle avait plus de classe, ne forçait pas à partager un générateur avec un sexy pseudo bad boy guitariste, et surtout, surtout ne comprenait pas d’alligator dans la piscine. Le hurlement qu’elle a poussé en croisant ce dernier dans les bois j’ai adoré, très féminin hystérique, pourtant avec tous les alligators qui se baladent dans New York selon la légende, on serait en droit de penser qu’il en faudrait plus pour l’effrayer la Zoe non ? Et la journée/soirée/nuit n’est pas finie, non elle doit en plus être responsable, indirectement, parce que justement elle ne se préoccupe pas assez de la vie des patients, d’un accident de voiture, impliquant le séduisant chevalier servant sur lequel elle a un peu craqué. Pas de bol Zoé, il est fiancé à la sorcière du village. Et il a l’air vraiment amoureux. Bon j’avoue, je préfère déjà le pseudo bad guy, mais ça sent le triangle amoureux made in CW. C’est du teen quoi, mais pour l’instant je dis pas non. Ils sont tous les deux craquants, et une amitié un peu poussé entre Zoé et George rendrait Lemon la peste probablement folle de rage. Et ce serait absolument jouissif à voir !

Une scène que j’ai bien aimé aussi, c’est quand elle promet d’aider Mabel, la fille de sa première patiente, si jamais elle en a besoin. Elle a remarqué au premier coup d’œil qu’ell était enceinte, alors que tous ceux qui l’entourent semblent penser qu’elle a juste un déséquilibre alimentaire, et lorsqu’elle s’apprête à abandonner la partie au profit de son « collègue » c’est la détresse de Mabel, qui lest légèrement en train d’accoucher en plein milieu d’une réception de fiançailles, qui la pousse à faire ce qui est juste. C’est un premier pas vers la prise en considération des gens qui l’entourent. Ça lui fait comprendre qu’un patient est plus que la somme de toutes les cellules qui le composent. Elle avance justement dans la direction que lui a indiquée son ex chef de service. Et en plus Mabel qui envoie bouler Brick, disant que c’est Zoé son médecin… Puis finalement ça fini en vrai travail d’équipe pour faire sortir ce bébé, puisque bien sur c’est un accouchement à complications, sinon ce n’est pas drôle.

Pilot qui n’est pas transcendant et plein d’action, mais ce n’est pas dans ce genre qu’il tente d’entrer, et franchement je trouve qu’il laisse présager une bonne petite série, j’ai besoin de ma dose de teen chaque saison, et celle là change un peu. En plus sur la fin on a eu droit à notre dose d’émotions, qui marchent toujours à vous tirer quelques larmes, entre l’accouchement de Mabel, et la révélation à Zoé, que je savais déjà puisque j’avais vu toutes les promos, que le médecin qui lui a laissé son cabinet est en réalité son père. Si c’est ce dernier évènement qui la force à rester dans cette petite ville, je suis sure que l’accouchement n’y est pas non plus totalement étranger.

 

Posté par sayafaust à 15:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Commentaires sur Hart Of Dixie - Pilot - Review

Nouveau commentaire