Les passions d'Elektra

Critiqueuse de tout et rien ;)

04 novembre 2012

Arrow - Saison 1 Episode 2 - Critique

 

arrow

 

Ce que j’aime chez le meilleur ami d’Oliver c’est qu’on peut toujours compter sur lui pour nous raconter des conneries, plus particulièrement celle qu’Oliver a faite avant d’échouer sur l’île. Notre héros doit aller prouver qu’il est en vie et témoigner sur le naufrage. Témoignage très édulcoré, il ment à peine… j’aime beaucoup le fait qu’on voit des flash backs tout au long de sa déclaration. Il était censé ensuite affronté les actionnaires de l’entreprise familiale, mais assez de rendez vous ennuyeux à mourir pour une journée, hein. Et je viens  enfin de me rappeler d’où je connaissais le mari de sa mère : c’était le chef d’unité dans resident evil 1. Ca me perturbait depuis sa première apparition. J’aime souvent ses perso, même si je ne le vois pas beaucoup à l’écran, mais dans cette série, je le sens foireux, genre méga foireux. Un peu comme celui qui remplaçait Bruce à la tête de l’entreprise de ses parents dans Batman Begins ou Obadiah dans Iron Man.  D’ailleurs quand je vois oliver queen je vois beaucoup de bruce wayne et tony stark dans le sens où ce sont des héros solitaires qui passent pour irresponsables, que ce soit volontairement ou non, alors qu’au final ils sont ultra responsables puisqu’ils prennent sur leurs épaules de sauver des innocents… puis c’est des perso plus ou moins cassés, j’adore les gens brisés, tellement plus intéressants que les personnages tout lisses.

La nouvelle rencontre entre Oliver et Laurel se passe mal, comme c’est étonnant quand on voit leur passif et ce qu’il lui a dit dans le pilot… c’est amusant quand on sait que d’un point de vue purement « professionnel » ils ont le même but. Et les mêmes cibles. J’espère qu’on la verra davantage interagir avec d’autres persos, j’ai bien aimé la scène/dispute entre elle et son père. Il me semble que c’est la première qu’on a entre eux et c’est par la dernière scène ou dispute entre eux qu’on a dans cet épisode, je pense que leur relation sera intéressante à explorer.

J’adore comme il se joue de son garde du corps à chaque fois. Le pauvre, il fait déjà un boulot pas facile, mais si en plus son client fait tout pour lui mettre des bâtons dans les roues il est pas rendu. En plus il se fait remontrer les bretelles par la mother.

J’aimerai bien que la relation entre lui et sa sœur se réchauffe un peu, ok il a une mère pénible, un beau-père qu’il ne peut sûrement pas se voir en peinture, mais justement, il devrait renouer avec sa sœur, et c’est pas en la jugeant sans cesse et en jouant au grand frère ultra protecteur qu’il va y arriver. Du coup dans la deuxième scène, quand elle voit ses cicatrices et qu’elle comprend qu’il en a pas mal bavé, même si elle est frustrée qu’il ne veuille pas en parler, j’ai l’impression que ça débloque un peu entre eux. Elle l’emmène sur sa « tombe ». et si lui ne parle pas tant que ça, mais elle, elle vide son sac. On sent que ça lui fait du bien, elle lui dit qu’il doit laisser quelqu’un entrer, n’importe qui. Et bien sûr il se tourne vers qui ? Laurel. Un échange glacial ne lui a pas suffit faut croire, d’ailleurs, ironie du sort, il a amené de la glace pour briser la glace entre eux. Heureusement qu’il était là parce que c’est son garde du corps qui empêche Laurel de se faire zigouiller par la personne qu’elle essaye de faire arrêter… Je l’aime bien le garde du corps, le personnage est intéressant et vu son passé il peut un peu comprendre ce que son client traverse. Il peut peut-être aussi comprendre que c’est lui le green arrow. Par contre le père est pas du tout reconnaissant, ajoutant qu’à chaque fois qu’une de ses filles est avec Oliver des gens meurent. Sans vouloir l’offenser, il n’y aurait pas eu Oliver, il n’y aurait pas eu le garde du corps et sa précieuse fille serait morte. Just saying, bro !

Les méthodes d’Oliver sont brutales mais très efficaces, il obtient pour l’instant toujours ce qu’il veut et nous offre de belles scènes d’action. Question : d’où Oliver connait le russe (cf pilot) et le chinois ? il était tout seul sur cette île donc ca date d’avant à moins qu’il soit tombé sur une bibliothèque perdue sur cette île. Puis j’aimerai savoir comment il a pu s’entraîner aussi, parce que tout seul c’est pas facile et devenir aussi bon, même en cinq ans, par ses propres moyens… il a quoi, rencontré un super mentor pendant une méditation ?

A la fin de l’épisode, j’aime pas vraiment qu’Oliver tente de convaincre tout le monde qu’il est oujours un gamin irresponsable en faisant un discours complètement torché devant plein de gens. Il pourrait faire comprendre qu’il a pas l’intention de prendre la suite de son père autrement… je trouve ça un peu pathétique en fait. Même si je comprends son point de vue. Et bien sûr on nous montre une dernière scène de la mère qui montre qu’elle est assez pourrie, et probablement responsable de la mort de son mari. Par contre, le carnet dans lequel il y a la liste de ses cibles, celles de son père, je me demande comment il a été rempli puisque quand il le récupère dans la poche de son père il était complètement vierge… à méditer. Et le dernier flash back où il se prend une flèche sur l’île me laisse un poil perplexe.

Pour finir, franchement, si on a des scènes d’entrainement d’Oliver à moitié à poil à chaque épisode, pas étonnant que l’audience soit aussi bonne…

 


Commentaires sur Arrow - Saison 1 Episode 2 - Critique

Nouveau commentaire