Les passions d'Elektra

Critiqueuse de tout et rien ;)

26 avril 2013

Once Upon A Time - Saison 2 Episode 17 - Critique

 

key_art_once_upon_a_time

 

L’épisode commence par le sortilège original qui a créé Storybrooke en 1983, avec un enfant et son père qui assiste à la création de la ville, puisque la veille de la « tempête » alias le sortilège de Regina ils avaient traversé le terrain où se trouve maintenant la ville. A se demander qui est le plus paumé le matin, eux ou Regina qui découvre son œuvre… Et qui cherche à se débarrasser rapidement des deux malheureux étrangers qui ont eu l’audace de s’introduire dans sa toute nouvelle ville. Le gosse était marrant, il lui offre un scoubidou et vu la tête de Regina c’est la première fois depuis longtemps que quelqu’un lui fait un cadeau. C’était mignon. Bon, elle doit pas vraiment savoir ce qu’est qu’un scoubidou, mais quand même. Puis c’était sympa ça nous a permis de revoir Graham. Il me manque ce perso, il a quand même eu une mort très conne. Par contre tous les réveils de Regina ça fait un peu boucle temporelle. Les perso ont des vêtements différents, certes, mais ils répètent sans cesse les mêmes actions, conversations. Et Regina n’est toujours pas contente, parce que la situation n’est pas réelle et que les gens font ce qu’elle veut car le sortilège les y pousse. Elle s’attendait à quoi, sérieux ? La naïveté n’est pas censée faire partie de sa personnalité… Du coup pour fréquenter des gens qui ne feront pas ce qu’elle veut elle fréquente les deux étrangers… J’imagine que c’est le fait de fréquenter le gamin qui lui a donné envie d’adopter.

Dans le présent, Cora est morte (enfin !) Regina la pleure et a bien l’intention de se venger de Snow à défaut de pouvoir en faire autant avec Rumpel. Ce qui est le plus curieux c’est que c’est Rumpel qui tente de lui faire entendre raison en lui disant que la vengeance ne la rendra pas heureuse, puisqu’après tout, le sortilège ne lui a pas vraiment réussi. C’est rien de le dire. C’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité, mais j’aime quand il lui dit qu’elle ne peut pas tout avoir, soit elle garde Henry dans sa vie, soit elle se venge, mais il est lucide, si elle choisit de se venger elle perdra Henry pour toujours, peu de chance qu’il pardonne quelqu’un qui a tué sa gentille grand-mère. En plus Emma y ajouterait son grain de sel. Regina se comporte vraiment en enfant gâtée à tout vouloir ça m’agace.

De son côté Snow culpabilise à mort (jeu de mot bas de gamme, sorry) pour Cora, et Charming et Emma tente de la soutenir du mieux qu’ils peuvent, sans avouer à Henry ce qui la met dans cet état. Mais la relation Emma/Henry n’étant pas vraiment au beau fixe après toute la débâcle « ton père est un héros mort mais en fait non c’est le fils de Rumpel et un ex voleur de voiture à la petite semaine », Emma fini par lui dire que Snow est en partie responsable pour la mort de Cora, mais elle essayait juste de protéger sa famille hein, pas de quoi en faire tout un plat. Heureusement Rumpel se pointe pile pour éviter à Emma de justifier les actions de sa mère et pour rappeler à tout le monde que la vraie méchante de l’histoire c’est Regina. Quel parfait sens du timing. Et Charming qui le force à les aider car il doit la vie à Snow et qu’il doit donc payer cette dette. Ah Rumpel pris à son propre piège c’est toujours agréable.

Puis Henry qui veut pas qu’on lui cache la vérité d’accord, mais ils parlent tous de la vie de Snow et de celle de Regina comme si il n’était pas là alors que c’est quand même qu’un enfant. Manque de délicatesse dans la famille Charming (ok ils ont pas l’habitude d’élever un enfant, ils ont zappé Emma pendant 28 ans et Henry était entre les mains de Regina, mais quand même les gars, un peu de bon sens, c’est pas étonnant de Rumpel, mais des autres si). Ce qui est amusant c’est que c’est le père de Henry qui se retrouve à le garder et qui a un bon feeling avec lui (vachement pratique qu’il ne sache pas que son père a laissé sa mère pourrir en prison, hein), cette famille est quand même super dysfonctionnel et Henry va avoir besoin de thérapie jusqu’à la fin de ses jours. Just saying. D’ailleurs, je le répète, mais j’adore vraiment l’acteur qui joue son père. Il était insupportable dans True Blood mais là je l’adore, et son jeu est teeeeeellement différent, on reconnait le talent. Par contre il est un peu boulet, son gamin part aux toilettes avec son sac et vu la situation il capte pas que c’est pour se barrer (j’adore la réplique d’Emma « he’s YOUR son. » qui sous entend bien qu’il avait pas mal l’habitude de fuir xD). Henry qui va chercher de la dynamite dans la mine, qui court dans touuuuute la forêt avec, qui rendre dans un mec (donc son sac tombe), mais la dynamite n’explose pas ? Elle est vachement stabilisée hein, beaucoup plus que celle de Lost (ok, elle avait passé des années à pourrir sur un bateau, mais quand même) qui explosait au moindre éternuement un poil violent. Je veux dire, on ne court PAS avec de la dynamite bon sang, c’est la base ! Je dirais même on se balade pas avec de la dynamite dans son sac, point barre.

Et le mec qui a eu un accident de voiture à l’entrée de Storybrooke qui dit qu’il adore prendre des photos de la nature et qui se balade non pas avec un reflex mais avec un téléphone portable ça étonne personne ? C’était vraiment la foire aux boulets qui tombent dans le panneau dès qu’une excuse bidon est donnée, cet épisode ! Mec qui bien sûr est le gamin du flash back et que Regina a privé de père dans le but de le garder pour elle. J’ai pas trop aimé les flash backs de cet épisode, je préfère quand il y a de la magie, et j’en ai marre de Regina. Tout le long des flash backs elle disait qu’elle ne voulait pas que les gens fassent ce qu’elle veut parce qu’ils étaient obligés mais parce qu’ils le voulaient, donc bien sûr dès que quelqu’un est en désaccord avec elle, ici, le père, elle le fait arrêter direct. Bouffonne, va ! Autant j’adorais Regina au début de la série, autant je suis déçue de son évolution. Oh regardez moi je suis une pauvre petite fille qui veut épouser le garçon d’écurie mais ma mère est siiiii méchante, elle me force à épouser un roi alors je vais la faire tuer, mais finalement non et quand quelqu’un va la tuer pour de bon (en même temps elle l’avait pas volé) je vais me venger, pour bien pourrir la vie de tout le monde, parce que je suis méééééchaaaaante. Sorry j’adhère pas. Je ne comprends pas pourquoi Rumpel ne lui a pas arraché le cœur pour avoir la paix et la contrôler.

Et la fin avec Snow qui a le cœur qui commence à « noircir » j’ai trouvé ça un poil cliché quoi. Le désespoir de Snow faisait vraiment de la peine, mais sinon la direction que prenait l’épisode, c’était assez moyen. Mais bon je trouve tous les épis centrés sur Regina assez moyen, alors mon jugement est peut être un peu faussé.

 


Commentaires sur Once Upon A Time - Saison 2 Episode 17 - Critique

Nouveau commentaire