Les passions d'Elektra

Critiqueuse de tout et rien ;)

24 septembre 2013

The Blacklist - Saison 1 Episode 1 - Critique

 

0f64d9fb-8b54-41f1-8ef5-895c34a03926_NUP_156367_0001

 

Première scène de James Spader : il se rend au FBI et rien que là il a la méga classe. Je le kiffe déjà. Excellent ex-agent, chargé de faire des deals avec les pires criminels et qui est maintenant un des dix criminels les plus recherchés par le FBI. Il est sympa il donne dès le début le nom d’un type supposé mort et responsable de plusieurs attentats pour attirer leur attention. Il a une condition : il veut seulement parler à l’agent Keen, qui est une nouvelle profiler fraichement sorti de l’école de Quantico. On apprend vite fait qu’elle est orpheline et comme par hasard Reddington connaît tout son profil, il en sait même plus que le FBI qui l’a embauché, bravo les gars, votre administration est aussi bonne que la notre, en plus on s’attendait trop au « je suis ton père ». Star Wars style

Reddington lui parle d’une petite fille qui va se faire enlever, probablement en sachant que ça va plus la toucher elle qu’un autre, parce qu’elle veut adopter un enfant avec son mari, manque de chance pour elle, et c’était assez prévisible sur ce coup, la petite fille se fait évidemment enlever.

Même si Reddington semble avoir un putain d’égo il fera une bonne équipe avec Lizzy je pense, il la pousse à réfléchir différemment, hors de sa zone de confort, et c’est exactement ce qu’il lui faut pour résoudre son affaire et être une meilleure agent du FBI. Et en peu de temps il obtient sa liberté provisoire et une suite d’hôtel. Il est bon. Il a la méga classe. Oui je me répète.

Inutile de dire que la petite intervention de Lizzy dans l’enlèvement de la fillette n’a pas fait que des émules et le criminel responsable ne trouve rien de mieux comme idée que d’aller torturer son mari, nous apprenant au passage que Reddingtion est obsédée par elle depuis un bout de temps, et qu’ils sont clairement de vieilles connaissances. Mais toujours rien sur le plan de l’un d’eux… Quand on touche à son mari, la Lizzy elle pète un plomb et ne respect plus du tout les règles, pour preuve elle s’en prend direct à Reddington, qui soit disant connaît une horriiiiiiiiiible vérité au sujet de son mari, et l’envoie à l’hosto, duquel il s’évade évidemment. Et il est responsable de tout ce qui est arrivé au mari de Lizzy (tellement insignifiant le perso pour l’instant que je retiens même pas son nom). Comme par hasard, à la fin tout le monde est content, tout le monde est sauvé (bon, pas le mari encore, il s’est pris deux coups de couteau) et Lizzy trouve rien de mieux que de décoller la moquette. Et que trouve-t-elle dessous ? Plein de fric et plusieurs passeports appartenant à son mari. Quelqu’un a dit espion ? Ou mercenaire peut-être ? Je me demande ce que Reddington méprise le plus, les espions ou les mercenaires. En tout cas, ça lui fait les pieds à la Lizzy qui croyait que son mari était au dessus de tout soupçon. Je le sentais pas depuis sa première apparition il faisait trop mignon/gentil pour être honnête…

Bon, elle est un peu sans queue ni tête cette chronique, mais en résumé je suis un chouilla mitigée sur cette série. J’ai adoré Reddington, je lui voue déjà un culte, et le perso de Lizzy est intéressant, apparemment très intéressant parce qu’au final Reddington est obsédé par elle et son mari l’a probablement épousé sous couverture pour l’espionner (comment ça je vois tout en noir ? Je suis sûre que c’est ce qu’elle se dit en ce moment) alors elle doit avoir quelque chose de vraiment spécial. Néanmoins j’ai trouvé qu’il se passait trop de choses dans le pilot, comme si on essayait de nous vendre toute l’action pour être sûr qu’on revienne au prochain, du coup je l’ai trouvé un chouilla décousu, mais je pense que c’est voulu pour bien nous embrouiller. Le fil rouge, qui sera sûrement centré sur Lizzy et Red et leur passé respectif semble prometteur et j’ai hâte d’en voir plus. Un bon petit procedural qui m’a l’air dans la veine de Person of Interest un peu. J’espère qu’elle ne va pas s’essouffler au fil de la saison, elle a du potentiel.

 

Posté par sayafaust à 22:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur The Blacklist - Saison 1 Episode 1 - Critique

Nouveau commentaire