Les passions d'Elektra

Critiqueuse de tout et rien ;)

23 février 2014

Mes épisodes de la semaine #8

 

Ravenswood 1x09

Avec la nana qui a l’araignée qui lui sort de la joue on a dépassé le stade du bizarre et du dégueu. Et ce en quelques secondes. Avec cette série j’hésite entre souvent entre l’intrigue m’intéresse et sans caleb est-ce que je regarderais cette série ? Je n’ai pas la réponse. L’épisode n’avance pas beaucoup. Je crois qu’entre ça et PLL il y a un consensus en ce moment. On a eu droit à une petite scène drôle quand Caleb passe pour un taré lors de son premier jour de cours parce qu’il parle au fantôme de Miranda et qu’elle le défend en foutant la trouille à ses harceleurs. Mais sinon j’aurais pas vu l’épisode ça serait pareil. Les seules choses qu’on a apprises c’est que Collins est bel et bien dans le coup (si on en doutait) et qu’apparemment on peut négocier avec celui qui récupère les âmes puisque Dillon a galamment filé celle de sa copine en échange de la sienne. Classe. Sinon c’était assez ennuyeux.

 

The tomorrow people 1x11

Un épisode centré sur Cara. Autant son personnage m’exaspère une épisode sur deux autant en général les flash backs sur son passé sont intéressants. Puis elle est vraiment team VDM la pauvre. Le méchant, cible d’Ultra de la semaine, est une ancienne connaissance de Cara, le premier « tomorrow people » qu’elle a rencontré en arrivant en ville. Et il est loin d’être le genre sympa. En plus maintenant il a une bande de pourritures dans son genre à ses ordres. Il a vraiment tout de l’archétype du méchant pas beau qui si on lui demandait pourquoi il fait ça répondrait « parce que je suis un mééééchant » (Red 1 style pour ceux qui l’ont vu). Non sérieux, relou et inintéressant. J’ai bien aimé la relation Russel/Cara dans cet épisode. Elle a déjà son statut de chef qui a pris du plomb dans l’aile grâce à son opération de sauvetage foireuse de l’épisode précédent, et elle n’avait pas spécialement d’autorité sur lui au début de l’épisode, mais quand l’autre baltringue l’insulte il prend sa défense pendant que John se retient. C’était chouette (j’adore Russel). Mais le pauvre il se fait battre comme plâtre plus tard par Julian et ses potes:/

Une autre relation que j’ai bien aimé dans cet épisode c’était John/Charlotte. Il la rassure quand elle a des cauchemars, il l’entraine, bref il joue le parfait grand frère. Puis ça lui donne un but maintenant que diriger n’est plus son occupation principale.

 

The tomorrow people 1x12

Parano est le mot d’ordre de l’épisode je crois xD tout le monde pense que John l’est (et il n’est pas le seul à l’être en plus), mais John accepte quand même de veiller sur Astrid pendant qu’il va dans un camping trip qui a tout d’une introduction à un film d’horreur de série Z. Et heureusement que John était là parce qu’Astrid a bien failli y passer (sérieusement, qui entre dans une pièce, voit une bâche par terre et ne trouve pas ça suspect (ou alors j’ai trop regarder l’arme fatale 2)). J’ai bien aimé voir un côté plus vulnérable de John (non seulement les flash back de l’épisode sont centrés sur lui mais en plus il se fait tirer dessus en sauvant Astrid, qui a dit qu’une bonne action ne restait jamais impunie ?). Par contre elle est pas super reconnaissante d’avoir été sauvée, elle en veut à Stephen parce qu’il l’a mise en danger (en même temps si elle avait pas été aussi curieuse on en serait pas là). Après les petites interactions entre elle et John je sais pas pourquoi je sens une relation entre eux se profiler à l’horizon, et Cara qui sera jalouse (ça lui fera les pieds) la CW est la pro de ce genre de trucs.

Par contre j’ai hâte de voir les pouvoirs du petit frère de Stephen se développer. Au moins lui ne croira pas qu’il est fou c’est déjà ça. Puis on verra un peu la relation Stephen/Luca ce qu’on voit pas beaucoup au final dans cette série, en même temps il est jamais chez lui, alors forcément…

 

Arrow 2x11

Alerte : Laurel est utile ET elle prend une bonne décision en faisant appel au green arrow par l’intermédiaire de son père, la neige ne va pas tarder à s’abattre sur Starling City pour fêter cet événement ! J’aurais presque eu de la peine pour elle quand elle se fait choper pour possession de stupéfiants. Presque. En même temps cette idiote avait été prévenue par tout le monde d’arrêter ces conneries. Mais noooooon, madame était trop maline pour ça (cela dit j’aime beaucoup le jeu de Katy de la nana en manque et parano, ça rendait vachement bien).

Roy n’a pas super bien pris d’avoir reçu une flèche de la part de Green Arrow et maintenant qu’il a des « super pouvoirs » il décide de jouer au héros tout seul. Vous aussi vous sentez le coup foireux venir ? Ca va sûrement pas tarder à se retourner contre lui (j’ai adoré quand il jette sa pote dans les bras de Thea pour un relooking afin d’appâter son méchant, elle était pas contente xD). D’ailleurs le jeu de Colton est impeccable dans ce rôle, il alterne entre le pétage de plomb et le mec paumé qui veut limite en finir, mais j’ai adoré qu’à la fin de l’épisode Oliver le prenne enfin sous son aile.

Quand Laurel se fait enlever par Sebastian Blood, j’avoue j’ai ri. Pas pour elle (pour une fois) mais c’est juste ridicule quand on sait qu’ils ont fait ça pour attirer le green arrow alors qu’ils l’ont assommé (pauvre Oliver) en enlevant Laurel. Le comique de la situation ne m’échappe pas. Quelle bande de bras cassés quand même. Et le pire dans tout ça c’est que bien sûr Sebastian Blood n’était pas sur les lieux du crime, il s’est fait remplacé et non seulement Oliver est persuadé que Laural avait grave abusé des drogues quand elle a élaboré sa théorie de Sebastian est le big méchant du siècle, mais en plus Laurel aussi doute de sa théorie ! Et son utilité est donc remise au placard. La loose.

 

Arrow 2x12

Wolverine est dans Arrow (on l’avait déjà vu ? Si c’est le cas il ne m’a laissé absolument aucun souvenir, j’aime bien la série, mais les storylines épisode par épisode me laisse souvent peu de souvenir). Roy est de plus en plus en colère (je ne pensais pas qu’il pouvait davantage monter en pression) et on a le retour de boring!Laurel (ça faisait longtemps. Ou pas en fait). Ce qu’elle peut être chiante à ne pas écouter son père et ensuite pathétique à se saouler dans le club de Thea… En plus elle a l’alcool mauvais. Une petite falaise dans laquelle la pousser ?

En fait cet épisode m’a franchement ennuyé, la seule chose que j’ai aimé c’est la nouvelle relation Arrow/Roy qui se développe bien, j’aime d’ailleurs l’évolution de Roy (je le répète mais j’adore le jeu de Colton et la façon dont il s’est approprié le personnage), mais je trouve que c’est trop rapide qu’il découvre déjà la véritable identité de green arrow. Sérieux son identité secrète est le secret le moins bien garder de la planète quand même.

J’adore le chemin que prend l’intrigue de la mère d’Oliver. L’idée de la voir faire campagne pour le poste de maire, vu son passé peut donner quelque chose d’intéressant. De même que le retour de Sarah dans la vie de Laurel (elle a dû voir sa sœur paumée, ou c’est papa qui l’a contacté). J’aime bien Sarah en fait.

Thea. She can never know. / I have the feeling that if I did tell her that would be when you kill me. / Trust that instincts. L’échange qui m’a tué à la fin de l’épisode entre Roy et Arrow.

 

Elementary 2x14

Watson travaille sur une vielle affaire non résolue de Sherlock pendant que celui ci s’occupe de son « filleul » drogué. Le pauvre à chaque fois qu’il réfléchit/expérimente il reçoit un texto de Randy. Il commence à être frustré xD How on earth did you make a career dealing with addicts ? demande-t-il à Joan, entre la perplexité et l’exaspération. Je compatis tellement à sa situation. Il est tellement peu doué en matière de relations sociales et le voilà en train de donner des conseils, jouer les confidents. C’est bon pour lui, ça peut lui permettre d’évoluer. S’il n’étrangle pas le pauvre Randy avant. J’ai vraiment beaucoup aimé le voir essayer d’être plus humain, même si pour lui voir Randy échouer serait l’aveu de son propre échec en tant que parrain, et ça bien sûr ce serait insupportable. cet épisode était beaucoup centré sur un genre d’introspection de Sherlock, afin de lui permettre de trouver la meilleure solution pour aider quelqu’un (autre que Joan) mais de façon à ce que ce soit aussi bénéfique pour la personne aidée que pour son ego. Finalement il lui gueule dessus, ce qui n’est pas forcément la meilleure méthode, mais j’aime bien le voir galérer avec ses propres émotions (dans ce cas précis la frustration). Il doit comprendre que tout le monde n’arrive pas aux mêmes conclusions que lui, à la même vitesse que lui, que tout le monde n’est pas capable d’une analyse objective des faits et de prendre une décision en conséquence. J’aime voir l’évolution de ces personnages et je pense que la relation Randy/Sherlock va vraiment être super intéressante durant les prochains épisodes.

Bref, je me suis régalée ;)

 

Posté par sayafaust à 22:24 - Mes épisodes de la semaine - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Mes épisodes de la semaine #8

Nouveau commentaire