Les passions d'Elektra

Critiqueuse de tout et rien ;)

25 février 2014

the musketeers - Saison 1 Episode 3 - Critique

 

The-Musketeers-First-Image

 

La scène d’intro était magique xD D’Artagnan suit un suspect on va dire et une fois arrivés dans le bar tout le monde semble vouloir le tuer (y compris sa femme) sous les yeux de nos mousquetaires préférés. J’adore les scènes de combat dans cette série, elles arrivent à être bien faites et cocasses à la fois. Bonnaire, le suspect, fini par se faire arrêter, et après une tentative d’évasion infructueuse (attends gars c’est les mousquetaires pas les péquenauds du coin non plus) il se fait ramener à Paris. Et il les saoule de paroles. Insupportable. Bâillonnez-le !

Ambush ! Noooon, sans déconner ?! Qu’est-ce qui t’a mis la puce à l’oreille ? La horde de mecs qui sort du bâtiment d’un coup sans prévenir ? Et là les mousquetaires sont un peu plus dans la merde, entre Aramis qui se prend un coup de chaine dans le dos qui n’a pas l’air de lui faire du bien et Porthos qui se prend un coup de hache dans le dos, ils vont finir dans la team des éclopés. Et tout ça à cause de qui ? De cet abruti de Bonnaire qui a pas respecté un marché avec un associé… Pauvre Porthos « will I loose my arm (c’est bien il a les mêmes préoccupations que moi lui) » / « No, but you may loose your life. » Aramis ou le réconfort incarné. Mais au moins c’est le seul qui se bouge un peu le cul pour venir en aide au malheureux Porthos, Athos était limite à deux doigts de le laisser crever là. La charité entre mousquetaires semblait être une notion lointaine pour lui dans cette scène. Et j’ai adoré qu’Aramis s’énerve à ce sujet justement. Cœur sur toi Aramis. Athos fini par les emmener dans sa « modeste » demeure, et Aramis se moque un peu de sa noble naissance. J’adore.

Athos « prépare » le patient. L’anesthésie donc. Avec une bonne droite. La tête de Bonnaire super choquée était à mourir de rire. « Dear God. What kind of brutes are you ? »

L’épisode a beau être centré sur Athos, c’est Porthos qui m’émeut le plus je crois. Il est martyrisé, il se prend une hache, il est boxé pour être recousu, et il est frustré de ne pas pouvoir aider ses amis à récupérer Bonnaire que son emmerdeuse de femme est venu récupérer. La tête piteuse qu’il fait quand Athos lui dit qu’il est inutile dans cet état, j’avais trop envie de lui faire un câlin. Mais au moins il en profite pour découvrir ce que cache Bonnaire… Dans ta gueule l’inutilité de son état, Athos (et pauvre Aramis totalement blasé de voir que son travail de couture sur Porthos est totalement à refaire parce que ce dernier essayait de botter le cul de Bonnaire. There goes my needlework. Compassion mec). Puis Porthos a presque le cœur brisé de voir que ce mec se sert d’esclave (alors que quelques scènes avant il lui disait limite que c’était horrible d’utiliser des esclaves, bonjour l’hypocrisie). Deuxième envie de faire un câlin à Porthos. Et quand Athos lui dit « slavery is crual and disgusting but it’s not a crime » j’ai encore eu plus de la peine et envie de lui faire un câlin.

Athos qui découvre que sa maudite femme est bien vivante et pas du tout morte de l’exécution qu’il avait ordonné, SURPRISE ! (FLASH NEWS elle s’est tapée ton pote D’Artagnan). J’ai beaucoup aimé les flash backs et qu’il apprenne qu’elle soit en vie, mais j’arrive pas à avoir de compassion pour lui, il était trop chiant avec Porthos dans cet épisode, il mérite pas.

Par contre j’ai adoré la fin quand les mousquetaires font équipe avec l’associé de Bonnaire pour en venir à bout. C’était bien ficelé (même si couru d’avance et donc pas surprenant pour deux sous).

Bref, encore un excellent un épisode, et j’espère que la saison continuera sur cette bonne lancée. 


Commentaires sur the musketeers - Saison 1 Episode 3 - Critique

Nouveau commentaire