Les passions d'Elektra

Critiqueuse de tout et rien ;)

24 avril 2014

Arrow - Saison 2 Episode 17 - Critique

 

Arrow-Key-Art-Season-2

 

Le retour d’Helena alias the huntress. POURQUOI tant de haine. Le personnage le plus insupportable des 39 épisodes de la série (d’accord je supporte pas Laurel pour l’instant mais au moins de temps en temps elle a une scène sympa, et le jeu de l’actrice est correct, mais l’autre là, juste non). Felicity balance direct à Sara que c’est une ex d’Oliver. Sinon ça part bien : Laurel va aux AA (et je suis contente qu’elle prenne cette direction depuis deux épisodes) et Roy reprend du service dans l’équipe d’Oliver (et ça ça fait bien plaisir). Par contre il a encore du mal à se retenir, et il lui faudrait un costume. Par contre, que le fait qu’il manque de tuer le suspect soit un « prétexte » pour Oliver pour demander à Roy de rester loin de Thea juste non. Ils sont trop chou tous les deux ensemble.

Oliver/Sara qui se disputent, avec Oliver qui joue les moralisateurs (exaspérant) what a surprise. J’ai adoré quand il s’en va et que Sara demande l’avis de Felicity et Diggle « I think if the huntress shows up you should totally kick her ass » et Diggle qui acquiesce de la tête. Magique cette scène.

Cela dit après la prise d’otage par the huntress chez le procureur, quand papa Lance appelle the arrow et que le téléphone d’Oliver sonne juste à côté de lui j’ai adoré la tête de Lance, genre no way, ça peut pas être lui. Si un jour il le découvre enfin il va être tellement choqué. Oliver qui appelle Felicity pour raconter ses déboires, priceless. « I’m with Lance as Oliver and he just called the arrow. » « Oh. Oooooh. It’s getting really hard to keep track of who knows whose secret identity. »

Heureusement que Sara n’a pas écouté Oliver et est partie à la rescousse de Laurel, parce que sinon on la perdait (c’aurait été teeeeeellement dommage (bon, comme dans cet épisode elle est sympa, je sais pas si je suis vraiment ironique ou pas)). J’ai adoré que Laurel se confie à Sara sans savoir que c’est elle, la scène était touchante. J’ai même eu de la peine pour Laurel. Et ensuite elles font une bonne équipe même si Laurel ne se bat pas aussi bien que Sara, elle était classe dans cette scène. Et quand elle parle de sa peine à cause de la mort de Tommy à Helena c’était vraiment bien joué.

Roy, la délicatesse incarnée. Il perd un chouilla le contrôle au club et du coup se dirige direct vers Thea « Thea we need to break up. » Clair, net, direct. Qui fait ça d’un coup ? J’aime qu’elle le comprenne aussi bien et qu’elle se laisse pas faire. Mais je suis outrée qu’il trouve pas de meilleure solution pour être sûr de rompre avec elle que de la tromper et de se faire surprendre par elle. Je suis dégoûtée. Et tout ça c’est la faute d’Oliver. Et quand elle pleure sur son épaule le « you’re the only one who doesn’t lie to me, you’re the only one I know who doesn’t keep secrets from me » a manqué de me faire m’étouffer. Elle aussi, quand elle va savoir qu’il est le arrow, si elle l’apprend un jour, ça va être sympa je sens. Et bien sûr comme elle part toute seule en pleurant du club, elle fini où ? Dans la voiture de Slade… Non, vraiment Oliver, tu as fait du bon boulot avec ta sœur dans cet épisode…

Sinon the huntress toujours aussi inutile, pathétique, bref, chiante quoi. Maintenant qu’elle est en prison on aura peut-être la paix et on la verra plus ?

HS : Lochlyn Munro, qui joue le chef de l’unité de police qui court après the huntress (et qui est plutôt radical), c’était le boyfriend de prue dans la saison 2 de Charmed, Jack Sheridan. Il a pris 15 ans et autant de kilos j’ai l’impression. Je me suis pris un coup de vieux avec lui en le reconnaissant je crois.

 


Commentaires sur Arrow - Saison 2 Episode 17 - Critique

Nouveau commentaire