Les passions d'Elektra

Critiqueuse de tout et rien ;)

25 avril 2014

Arrow - Saison 2 Episode 18 - Critique

 

Arrow-Key-Art-Season-2

 

Roy est tout triste d’avoir dû plaquer Thea, mais c’est sympa de revoir Oliver l’entrainer. Et pendant ce temps Thea s’est faite enlever par Slade et Felicity fait la leçon de morale à Oliver, elle joue à merveille les génies du crime informatique et les assistantes de PDG (elle est parfaite cette nana de toute façon), et elle sait le remettre à sa place quand il faut.

L’enlèvement de Thea est rendu public pendant le débat entre Moira et son adversaire pour le poste de maire, et Roy s’en veut forcément. J’étais pas sûre d’aimer le fait qu’Oliver transfère ses pouvoirs de PDG temporairement à la russe (même si j’aime Summer Glau je ne sentais définitivement pas son perso et j’avais raison…), mais sinon les réactions de tous les persos me plait bien. Felicity prend les recherches techniques en main, forcément, Sara prépare du poison pour venir à bout de Slade, et Oliver est même prêt à utiliser Roy et sa colère régulière. Il n’y a que Diggle qui semble trouver que la piste vers Slade est un peu trop nette, et que donc, ça sent le piège. Diggle ou la voix de la raison. Le faire arrêter n’est pas l’idée la plus brillante qui soit parce que non seulement il a un alibi, forcément, mais en plus ça met papa Lance dans une situation délicate. Prévisible.

J’ai vraiment adoré cet épisode, mon préféré de la saison pour l’instant je pense. On a de tout : Summer Glau, Roy qui pète les plombs (il est tellement chou pour tout ce qui touche à Thea, à part le coup de la tromper pour rompre pour la protéger (pas merci Oliver) et qui blâme Oliver, la conversation à cœur ouvert entre Oliver et sa mère… Elle a fait des erreurs, et j’aime pas le personnage, mais quand on se met à sa place, à moins qu’elle soit sociopathe elle doit avoir sa dose de culpabilité avec laquelle vivre tous les jours. La « rupture » Roy/Oliver m’a fait de la peine, je comprends qu’il en veuille à Oliver, mais c’est sa sœur, il a déjà assez avec sa propre culpabilité sur la situation inutile de lui en rajouter une petite couche hein. Et bien sûr le personnage de Summer Glau travaille avec Slade, résultat elle a un plan pour devenir PDG permanente de QUeen enterprise qui fonctionne. Ca aussi c’était prévisible. Mais on a eu droit à une scène avec badass !Summer Glau.

Bien sûr quand Oliver se pointe seul au lieu de rendez-vous pour retrouver Thea, plus de Thea. Heureusement elle est en sécurité au poste de police. Manque de bol, Slade a choisi de dire la vérité à Thea sur son père, et pas sur Oliver, mais ça lui retombe dessus quand même. Leur relation va prendre du plomb dans l’aile.

La scène de fin où Oliver est complètement déprimé et rentre chez lui, enfin dans ce qui lui sert de QG et qu’au final il n’y ait que Diggle et Felicity pour le voir dans cet état, ça fait un peu retour aux sources, c’est l’équipe d’origine, peu importe que Roy ait quitté la ville, et que Sara soit sûrement occupée avec les problèmes de son père, il aura toujours Felicity et Diggle, et ça c’est l’équipe de choc ! Et sinon on peut reconnaître que Slade a pour passion de dévoiler les secrets des autres, après avoir fait le coup à Thea il dit à Laurel que ce cher Oliver est the Arrow… Elle le prend assez mal.

 

Bémol : je comprends pas pourquoi papa Lance se fait arrêter alors que Thea a dit qu’il avait raison et que c’était Slade qui l’avait enlevé. Ses supérieurs veulent lui faire la peau.

Autre détail : je me demande ce que le père d’Oliver a pu faire à Isabel pour qu’elle marche avec Slade contre Oliver, et pourquoi il lui a dit ce qu’il avait contre Oliver, ils doivent être vachement proches…

 


Commentaires sur Arrow - Saison 2 Episode 18 - Critique

Nouveau commentaire