Les passions d'Elektra

Critiqueuse de tout et rien ;)

01 mai 2014

Arrow - Saison 2 Episode 21 - Critique

 

Arrow-Key-Art-Season-2

 

Le montage du début qui alterne entre le discours du nouveau maire et l’enterrement de Moira… Pourquoi. Ca commence bien ! Felicity est toujours là pour dédramatiser la situation pour le téléspectateur. « I didn’t even like Moira. Terrible thing to say about someon after they just died. In my defense she was NOT nice. She was diabolical. Not a word you often hear at someone’s funeral ». Toujours égale à elle-même. J’adore la relation Diggle/Felicity (sans les shipper), parfois j’ai l’impression qu’il est le seul à la soutenir/comprendre.

J’ai de la peine pour Thea, mais j’étais sûre qu’elle en voudrait à mort à Oliver. Sans mauvais jeu de mots. Oliver qui a disparu pendant que tout le monde est soit choqué qu’il n’ait pas assisté aux funérailles de sa mère, soit inquiet que lui et Sara soient peut être morts. Tellement que Diggle finit par aller voir Amanda (je sais pas si c’est la gueule de l’actrice qui me revient pas, ou le personnage en lui même mais elle est profondément antipathique). Au moins elle leur dit où est Oliver… Et dans cette scène Stephen Amell m’a brisée le cœur (il maitrise à merveille la tête de kicked/lost !puppy maintenant) parce qu’il accepte le sort que Slade lui a réservé et j’adore le petit discours de Felicity même si pour le coup il s’avère inefficace. Puis la scène entre lui et Thea juste après en a rajouté une couche dans le brisage de cœur.

Une qui est utile dans cet épisode, étonnamment, c’est Laurel, elle creuse toujours ses pistes maintenant qu’elle sait qu’Oliver est the Arrow, et elle espionne Sebastian Blood avec son père (et un technicien pas super ravi au début quand il découvre qu’il espionne le maire sans mandat). Et elle finit par dire à Oliver qu’elle sait. Elle aussi essaye de le remotiver. Je comprends pas, Stephen et Katie jouent bien mais il y a pas d’alchimie entre eux, du coup la scène rend pas aussi bien qu’elle devrait. Et c’est bien dommage. Seul bémol de l’épisode à mes yeux. Au moins il reprend du poil de la bête quand elle lui dit que le maire est de mèche. Forcément il va le confronter. Et lui balance au passage qu’il est The Arrow. Ca y est c’est la foire, ce secret est le moins bien gardé de la planète je vous le dis. Il n’y a que Thea et son ex beau-père qui ne le savent pas au final.

Point bonus pour les techniques d’interrogatoire de Felicity. Cette nana est MA-GI-QUE.

J’ai aussi particulièrement apprécié le « This started with the tree of us. It’s time we got back to that » d’Oliver quand Laurel a voulu venir avec notre trio préféré pour s’occuper des hommes de Slade. Pas parce que j’aime bitcher sur Laurel, franchement il n’y a rien à redire sur le perso dans cet épisode, mais surtout parce que j’aime le fait que 1) elle n’est pas encore black canary, il faudra un moment avant qu’elle le devienne et il faut qu’on assiste à son évolution vers le personnage de façon progressive, sinon le téléspectateur ne l’acceptera pas 2) j’aime bien qu’on revienne aux bases de la saison 1, 3) elle peut pas être intégrée direct aussi rapidement, et elle se bat comme ma grand-mère. Ok Felicity sait pas se battre mais en deux saisons elle a fini par apprendre un minimum à obéir à Oliver pour pas se mettre trop en danger (c’est pas toujours efficace, certes, mais il y a des efforts), et c’est un génie, elle est indispensable, alors que Laurel est encore trop tête brûlée, et n’en ferait sûrement qu’à sa tête. Ce qu’elle fait d’ailleurs parce qu’elle les suit en douce (et sauve Oliver, mais quand même incapable de tenir en place (mention spéciale quand elle l’appelle Ollie bien fort, manquerait plus qu’elle face ça en ville avec des gens pas cinglés autour, ça grillerait le peu de couverture qui reste à Oliver…).

Sinon Summer Glau avec le masque ridicule à la Slade c’était pas complètement indispensable, ca nique un peu ce qu’il reste de la crédibilité du personnage (déjà que le coup de la maitresse éconduite par le père d’Oliver ca en avait flingué la majorité…).

Manque de chance pour Oliver, et Starling City, une partie des hommes de Slade se sont dispersés dans la ville et mettent leur masque en plein milieu en commençant à poutrer des gens/flics au hasard… J’ai adoré la scène de fin ou ya tous les mini Slade qui forment une armée qui marche dans la ville, elle m’a beaucoup fait penser à celle de the dark knight rises où justement les prisonniers font de même sous les ordres de Bane.

Bref un épisode excellent ! Je me suis régalée, pas de temps mort et ça annonce du bon pour les deux derniers épisodes de la fin (et une attente probablement insupportable jusqu’à la saison 3).

 


Commentaires sur Arrow - Saison 2 Episode 21 - Critique

Nouveau commentaire