Les passions d'Elektra

Critiqueuse de tout et rien ;)

12 mai 2014

Mes épisodes de la semaine #10

 

elementary-6

 

 

 

La semaine dernière a été consacrée presque exclusivement à un rattrapage d'Elementary. Cette série était un de mes coups de cœur de l'an dernier et la saison 2 est encore meilleure (et je me suis refait un marathon dans la semaine pour savourer à nouveau chaque épisode et me rappeler de certains personnages que j'avais un peu zappé (shame on me)). Bref, voilà mon avis sur les derniers épisodes rattrapés :

 

2x16

Sherlock a arrêté des combats de coqs et a ramené lesdits coqs à la maison pour faire ne étude du comportement sur eux… Why not ?

Leur nouvelle enquête implique le retour de Lestrade dans la vie de Sherlock. Je sais pas ce qu’il en est de Holmes mais la première chose que j’ai pensé c’est « oh putain pas lui. » mais au final l’épisode ne m’a pas transcendé. L’enquête concerne une bombe planté dans un restaurant acte revendiqué par un terroriste notoire. Mais les seules scènes qui m’ont vraiment plu ce sont les scènes Lestrade/Sherlock et Sherlock qui essaye de faire dire n’importe quoi à Watson au sujet des coqs (cocks en anglais), ce qui aboutit à la savoureuse quote : I don’t care which cock I’m holding, I just want to know how it got there » quand Sherlock met la cage d’un des coqs devant sa porte de chambre. Il n’attendait que ça.

 

2x17

Lestrade a emménagé chez Holmes, et depuis 19 jours Sherlock commence à péter un plomb. J’arrive pas à apprécier Lestrade, enfin ce qu’ils en ont fait. Là on voit qu’il est envieux/jaloux de Holmes, c’est encore plus marqué quand il s’énerve contre Watson parce qu’elle peut être spéciale maintenant qu’elle est en présence de Holmes, alors que Watson veut apprendre, elle n’a pas cette soif de succès comme lui (ce que lui a fait remarqué Holmes dans l’épisode précédent d’ailleurs. Par contre j’ai adoré le fait que Watson essaye de l’aider à lui prouver qu’il peut être un bon enquêteur, même sans Sherlock. Elle a toujours de la compassion même envers ceux qu’elle devrait envoyer bouler. C’était intéressant de voir que Sherlock laissait Lestrade « plonger » dans le but de l’aider à sa façon.

L’affaire et une disparue depuis plusieurs années, dont on a envoyé les oreilles à son mari, qui est soupçonné de son meurtre depuis tout ce temps. Ambiance… L’histoire était vraiment tordue dans cet épisode. Ladite épouse a fini par être vivante et en parfaite santé (et avec ses deux oreilles) et j’avoue que le coup de la nana qui s’est fait pousser des oreilles dans le dodo avec l’aide de son mari pour ensuite les couper, et les faire passer pour ses propres oreilles et extorquer de l’argent à son mari je ne l’avais pas vu venir. Je sais pas qui a eu cette idée mais chapeau. Par contre l’image des deux oreilles qui lui ont poussé dans le dos j’ai trouvé ça particulièrement dégueulasse (et c’est dit de la part de quelqu’un qui déjeune devant hannibal et the walking dead). Enquête originale donc.

 

2x18

mort intoxiqué par helium dans la douche : celle là aussi est originale. Surtout que la victime est rhabillée et le meurtrier tente de faire passer ça pour un suicide, pas de chance, avec Sherlock impossible de pas voir que c’est faux. Ensuite l’épouse du patron de la victime meurt étrangement et tout ressemble à un coup monté. C’est quand même beau que le mec au final monte un faux coup monté contre lui-même pour faire croire qu’il est la cible de quelqu’un juste dans le but de ne pas partager les profits de sa compagnie avec sa future ex-femme. Ce que les gens sont prêts à faire pour de l’argent. L’enquête était étrange, mais pas extraordinaire non plus. Par contre j’ai bien aimé la mini histoire en parallèle avec Joan qui tente de convaincre Sherlock d’aller à la fête du retour du détective Bell. Les petites scènes tout au long de l’épisode (avec Sherlock qui reconnaît ne plus être un total mysanthrope quand il avoue que ça lui manque un peu xD et au final il comprend mieux Bell que n’importe qui sur ce coup, j’aime voir son côté humain évoluer. Ce côté évolue bien plus que dans les bouquins, mais j’ai tendance à largement dissocier les bouquins de la série de toute façon)

 

2x19

Le début de l’épisode avec le mort qui semble avoir été tué par la patiente vampire alors que sa mort n’est qu’un malheureux concours de circonstances était assez fun. Sinon l’enquête de l’épisode nous permet d’avoir un aperçu de la vie de médecin de Joan puisque le suspect des meurtres en cours est mort sur une table d’opération sous ses yeux dix ans auparavant. Et cet épisode permet de voir Sherlock essayer de comprendre Joan ET essayer de l’aider à passer à autre chose, même si la culpabilité est une notion assez floue pour lui. J’ai bien aimé toute l’enquête, il faut avouer que le fait que les dents du coupable ait été utilisées comme model pour faire un dentier en prison était original. Et a bien brouillé les pistes.

 

2x20

Sherlock devait déjeuner avec Alistair, qui nous avait permis (enfin à Joan) d’en apprendre plus sur lui. Pendant ce temps Joan va au poste de police et se retrouve avec un mort empoisonné à l’anthrax, résultat : une enquête sur du terrorisme. C’était triste d’apprendre la mort d’Alistair, en plus il balance ça à Joan avec sa délicatesse habituelle, faisant semblant de ne pas être affecté alors qu’il l’est énormément (enfin autant qu’il puisse l’être il reste lui-même après tout). Et j’ai bien aimé quand il va voir le boyfriend d’Alistair pour présenter ses condoléances et qu’il trouve les petites phrases qui remontent un peu le moral. Même s’il peut pas s’empêcher d’essayer de trouver une raison rationnelle pour expliquer la mort de son ami… La mort par overdose pour un homme sobre depuis 30 ans c’est vrai que c’est bizarre, mais ça le touche aussi parce que ça lui donne un exemple réel d’un potentiel futur échec de sa part.

On retrouve le Sherlock tête brûlée dans cet épisode, enfin, plus que d’habitude, qui se comporte comme un abruti et manque de se faire empoisonner par de l’anthrax *soupire*. Très malin tout ça. Les hallucinations de son ami n’aident pas, il faut avouer. On est pas habitué à le voir gérer une émotion aussi forte. Lui non plus apparemment.

 

2x21

Le retour de Mycroft n’est pas du tout au goût de Sherlock. Et encore, il ne sait pas qu’il un plan contre lui, sinon qu’est-ce que ce serait. Il veut pas partager Watson, pas pour des raisons sentimentales, mais je pense que parce qu’il a peu d’amis et qu’il n’apprécie pas son frère il va pas partager ses rares amis. Surtout qu’il en a perdu un dans l’épisode d’avant. C’est toujours amusant les interactions entre ces trois là. Il s’inquiète pour Watson surtout. Et j’aime bien quand le lendemain matin de la discussion Joan/Mycraft Sherlock lui amène le petit dej’ au lit en attaquant avec un « Did he take liberties with you ? » Comme Watson je suis pas sûre de ce qu’il veut vraiment savoir. Mais c’est cute. Par contre il va jusqu’à demander à son frère de laisser tomber parce que Watson est essentielle à sa stabilité. Admission qu’il a vraiment besoin d’elle ou il veut juste être sûr de ne pas avoir son frère dans les pattes à cause de son intérêt pour son associé ? C’est pas du tout une invasion de la vie privée de Watson hein. Cela dit il ne lui cache pas, il lui révèle sur un ton badin, pendant qu’il enquête sur un client de son frère. Il peut pas s’en empêcher, faut qu’il voit le mal partout (même s’il n’a probablement pas tort sur ce coup, ce n’est pas du tout du goût de Joan).

D’un point de vue de l’enquête, Sherlock et Watson aident une des addicts qui vient aux réunions de Sherlock à retrouver sa sœur disparue depuis 2 jours. Le fait que de l’héroïne soit impliquée dans l’histoire n’avait pas l’air de trop perturber Sherlock. au final dans cet épisode c’est « mort par drone ». Intéressant de voir un insecte télécommandé empoisonné quelqu’un dans le poste de police. Les scénaristes font dans l’originalité dans tous ces épisodes. L’épisode était davantage intéressant sur les histoires personnelles que sur l’enquête mais je suis pas super ravie que Sherlock ait gardé un sachet d’héroïne, je veux pas le voir replonge. Quel que soit ce que Mycroft avait prévu, je ne suis pas sûre que l’enlèvement de Joan à la fin de l’épisode fasse partie du plan. Dans tous les cas Sherlock va pas être content.

 

2x22

Et Sherlock n’est effectivement pas content et botte les fesses de son frère. Finally ! Mais ils doivent faire équipe pour retrouver Joan. J’aime le voir aussi perturber, et j’adore le jeu de l’acteur pendant cette scène. Et Mycroft le perce un peu à jour en disant de Watson « she’s the person you love most in the world ». Ce qui n’est pas faux concrètement. J’ai adoré qu’ils fassent équipe tout en se balançant des piques à tout va. Il était intéressant de noter qu’ils ont le même problème avec leur père (j’aimerais bien qu’on le rencontre un de ces quatre). Je me suis pris un fou rire devant la scène où Sherlock détruit son téléphone, puis celui de Mycroft et la montre de Mycroft pour être sûr que la NSA ne les espionne pas. Il passe pas du tout pour un cingler. Il aurait pu se contenter de les balancer dans une poubelle.

« If anything happens to Joan I’d never forgive myself. » / « That won’t be an issue, if anything happens to Joan I will murder you ». J’aime Sherlock.

Pas de chance, l’homme qu’ils devaient échanger contre Joan est mort. C’est la journée VDM. Et quand ils découvrent qui est vraiment coupable ils trouvent rien de mieux que de l’enlever et se la jouer un peu Dexter avec lui (en l’attachant au milieu d’une pièce recouverte de plastique et en sortant quelques instruments de torture. On sait déjà jusqu’où Sherlock est prêt à aller pour une personne qu’il aime, donc c’est pas super surprenant. Par contre la trahison de Mycroft qui endort Sherlock et qui sauve Joan avec l’aide de ce qui semble être le MI6 (sous entendant qu’il travaille comme taupe pour eux, j’adhère moyen, j'aime pas Mycroft).

 


Commentaires sur Mes épisodes de la semaine #10

Nouveau commentaire