Les passions d'Elektra

Critiqueuse de tout et rien ;)

25 septembre 2014

Chicago PD - Saison 2 Episode 1 - Critique

 

46d54d92bca550f043c3d8bb0ad79cb1

 

Pendant que Voight se fait interroger par la police des police au sujet de la mort de Jin, Erin met en garde Halstead. Interdiction de s’approcher de son ex-prostituée ex-camée qui va bosser avec eux. What kind of dog you think I am ? La tête de Sophia Bush suffit pour toute réponse et est juste priceless. J’étais déjà morte de rire au bout de deux minutes d’épisode. Ce qui est agréable après le broyage de mon petit cœur par sa grande sœur Chicago Fire hier.

J’aime bien Voight qui est genre offusqué qu’on veuille le virer en gros. Mec, tu l’as VRAIMENT cherché. Peut-être pas sur ce coup là, mais en général. Si il y a bien un mec qui ne devrait plus être flic dans ce monde c’est bien lui. Il est plus véreux qu’une pomme pourrie.

Et il était prêt à enterrer le dossier de la mort de Jin (parce qu’évidemment menacer un personnage interprété par Ian Bohen, ça fait toujours retour de flammes (non ceci n’est pas une référence à son destin tragique de la saison 1 de teen wolf) c’était logique que quand Voight tenterait de le faire chanter et de dévoiler les menaces qu’il avait fait à Jin, ses propres actions risqueraient d’être dévoilées à ses collègues). MAIS je suis contente de voir que quand la mère de Jin vient voir Voight pour lui dire que grâce à lui il est mort en ayant accompli son rêve, qu’il faisait partie d’une équipe et tout, ça lui fasse changer d’avis. Toujours agréable de savoir qu’il y a un tant soit peu d’honneur dans sa vieille carcasse (faut pas croire je l’aime bien Voight, mais ça reste une ordure 4 fois sur 5. Faut l’admettre (mais c’était chou qu’il donne un peu de son fric obtenu de manière sûrement franchement illégale, au père de Jin pour qu’il puisse payer ses dettes de jeu). Et j’adore qu’il balance son deal avec la police des polices à son équipe. Ce qui ne semble pas super bien pris par Erin. J’aimerais avoir des flash-backs sur leur rencontre tiens. Mais des flash-backs sympas, pas des flash-backs parce qu’il y en a un qui meurt comme dans le Chicago Fire d’hier ok (oui je suis toujours traumatisée. They had NO fucking right).

Une relation que j’aime bien dans cette série (bon, j’avoue je les adore toutes) c’est Ruzek/Olinski c’est vraiment le mec façon la vieille école qui a pris sous son aile le jeune sorti de l’académie de police (en plus il l’a choisi) et c’est cool même si au début il y avait des tensions entre eux. J’adore comme il s’inquiète pour lui quand un opération d’infiltration a mal tourné et que Ruzek est passé très près de la mort. Il a un côté papa poule le Olinski xD.

Ruzek/Burgess : je suis contente qu’on en ait un aperçu dans l’épisode, ca a l’air de bie rouler entre eux, j’avais peur du coup d’un soir. Mais si elle croit qu’elle va réussir à entrer dans la même équipe que Ruzek en couchant avec lui, elle est mal barrée, je suis sûre que Voight finira par le savoir tôt ou tard.

Je suis super déçue qu’on ne mentionne pas du tout la situation d’Antonio. J’étais trop dégoûtée pour lui à la fin du season final et là nada. Si sa sœur ne l’avait pas mentionné dans Chicago Fire limite on croirait qu’on a rêvé.

La fin avec la tête d’Halstead qui a été mise à prix par le méchant de l’épisode, toujours sympa… Ca va qu’on se doute qu’il va pas mourir hein.

 

Posté par sayafaust à 22:14 - Chicago PD - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Chicago PD - Saison 2 Episode 1 - Critique

Nouveau commentaire