Les passions d'Elektra

Critiqueuse de tout et rien ;)

10 octobre 2013

The Tomorrow People - Saison 1 Episode 1 - Critique

 

cwtomorrowka

 

Pauvre Stephen, il a des « troubles du sommeil » et croit entendre des voix. Il se réveille dans le lit de son voisin qui n’apprécie étonnamment pas la blague… Il passe pour un fou pour la majorité des gens, alors qu’en fait il est un des « tomorrow people » possédant des pouvoirs de télépathie, télékinésie, et téléportation. Plutôt cool. Enfin, peut être pas si tu te réveille dans le lit de ton voisin entre lui et sa femme en fait.

Ces tomorrow people sont la prochaine étape de l’évolution et se font traquer par le gouvernement. Cora et John ont décidé d’intégrer Stephen à leur petite bande de bras cassés pour l’entraîner et lui permettre d’éviter les ultra (les hommes du gouvernement). C’est pas vraiment gagné. Surtout quand on voit que ces tomorrow people sont physiquement incapables de tuer quelqu’un. Et bien sûr l’homme qu’ils veulent retrouver c’est le père de Stephen. Etonnamment l’idée ne l’emballe pas spécialement.

Puis il est malin le Stephen il l’est tellement qu’il partage direct l’info avec sa meilleure amie. Alors que bon si les gens se planquaient et que le gouvernement les traque ça pourrait être une bonne idée de pas spécialement en parler à quelqu’un. Trop doué. Puis il manque de tuer une petite crapule mais bien sûr, du fait de son « évolution » il s’évanouit. Super pratique.

J’adore John le leader, mais je comprends qu’il n’avait pas envie d’aider Stephen, après tout il doit protéger tous les gens qui comptent sur lui, il peut pas tout sacrifier pour un gosse, mais finalement il a pitié de Cara (l’actrice est pas super expressive, mais par contre elle est bien badass dans les scènes d’action du coup je suis mitigée sur ce perso), je sens le triangle amoureux moisi parce que Cara semble avoir un faible pour Stephen (après tout, elle a passé tellement de temps dans sa tête), mais qu’elle sort avec John. Je pense qu’il mérite mieux qu’elle.

Russel qui appelle les tomorrow people des homo superiors = bonne référence aux X-men. Voulue ?

Pourquoi Mark Pelligrino a un rôle de connard ? Bon, c’est pas comme si c’était la première fois. Mais bien sûr, le fait qu’il soit à la fois l’oncle de Stephen et le vilain méchant dirigeant de l’unité ultra qui vise à traquer les gens comme Stephen. Et je n’aime pas du tout que ce dernier bosse pour Ultra, même si c’est sûrement une technique d’infiltration un peu pourrie. Je trouve que c’est un poil rapide, mais paradoxalement j’ai hâte de voir comment ça va tourner.

 

J’aime bien la présentation des persos, de l’ambiance générale de la série, et des enjeux. J’espère que ça va tenir sur la durée, malgré le fait que ça me fasse trop penser à X-men. Je trouvais ça un peu bizarre le fait qu’ils aient tous les mêmes pouvoirs, ça manquait de variété, mais bien sûr Stephen est spécial.

J’ai bien aimé la petite scène de combats entre les téléporteurs (celle du début de John, et celle dans le bâtiment d'Ultra, je les ai trouvées bien faites).

Je vais avoir beaucoup de mal à apprécier la mère de Stephen sachant le rôle de conasse qu’elle avait dans Covert Affairs. Espérons qu’elle n’ait pas trop d’importance.

Si j’aime beaucoup Robbie Amell, je crois que je préfère Luke Mitchell pour l’instant quand même. J’ai adoré la petite scène entre eux à la fin. Oui cette dernière phrase était une phrase à haut potentiel de groupisme. Et j’assume.

 

Posté par sayafaust à 22:15 - the tomorrow people - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur The Tomorrow People - Saison 1 Episode 1 - Critique

Nouveau commentaire